Histoire de scénographie (épisode 3)

La curiosité, un vilain défaut ?

Pas tant que ça ! Si vous êtes en train de lire ces mots, c’est que vous avez eu la curiosité de cliquer ! Alors bravo !

Voici donc le troisième et avant-dernier épisode sur la scénographie réalisée par l’Atelier Datcha à l’occasion du prochain Salon du livre de Gaillac, qui aura lieu demain et dimanche. Dans le cahier des charges, on m’a demandé de revisiter les contes de Perrault. Beau challenge !

Aujourd’hui, il est question de curiosité. Dans les contes de Perrault, elle est souvent synonyme de désobéissance. Elle a coûté cher aux anciennes épouses de Barbe bleue ou à celles et ceux qui prendraient des chemins de traverse comme le petit Chaperon rouge.

Curieuse comme je suis, je n’ai pas résisté à l’envie de titiller votre curiosité. J’ai donc imaginé trois cabinets de curiosité, juste pour le plaisir de regarder par le trou de la serrure.

J’ai d’abord commencé par imaginer trois boîtes rectangulaires en bois, posées sur des pieds métalliques. Elles sont percées sur les quatre côtés à différentes hauteurs, pour les grands et les petits.

Capture d_écran 2017-10-05 à 10.26.29
Maquettes des cabinets de curiosité. ©Atelier Datcha

L’idée était de travailler sur un regard plus intime et de faire un focus sur une scène. Je voulais que les spectateurs puissent tourner autour et choisir leur point de vue. La lumière est volontairement tamisée pour laisser un peu de mystère.

Vous entrez un peu dans mon imaginaire…

dav
En vrai, ça donne ça…©Atelier Datcha

Barbe-bleue-©Atelier-DatchaLa première est sans doute la plus glaçante : la boîte bleue et sa forêt macabre de clefs suspendues. Elle évoque la chape de plomb du Palais de Barbe Bleue, l’espace isolé et confiné dans lequel se retrouve la nouvelle épouse du roi maudit. Un miroir au sol reflète à l’infini ces clefs. Vision cauchemardesque ? Un peu. Mais rappelons que nous ne sommes pas dans un conte de fées.

La deuxième est plus légère : la boite aux mille et une chaussures de verre. Combien de prétendantes sont venues essayer la fameuse pantoufle de verre dans Cendrillon ? Autant de rêves déçus, car il n’y a qu’une seule élue ! Alors ça brille, ça claque !

Cabinet-de-curiosité-Cendrillon- Atlier-Datcha

La dernière, c’est la forêt mystérieuse. Une forêt de papier. Je l’ai faite à l’opposé des forêts sombres qui m’effraient tant. Celle-ci est magique, bienveillante… mais restons sur nos gardes… une maison bien sombre est posée dans un coin…à moins que ce ne soit une jolie Datcha.

Foret-mystérieuse-©Atelie-Datcha

Je ne vous montre pas tout, pour vous laisser le plaisir de découvrir tout cela samedi et dimanche, place Hautpoul. Le beau temps est annoncé, alors venez me retrouver à Gaillac j’y serai de 10h à 18h, je vous y attends.

Cabinet-de-curiosité---LA-forêt-mystérieuse©Atelier-Datcha

Si vous avez raté les deux premiers épisodes, c’est par ici : épisode 1, épisode 2. 

Pour faire votre programme, feuilletez le journal du Salon avec plein d’auteurs et d’illustrateurs à découvrir.

A bientôt !

Sandrine Teste-Schott

PS : le weekend dernier, je vous ai parlé de cuisine fantastique et je vous ai donné la recette du Cake d’amour de Peau d’âne… voici une petite photo du résultat :

Cakes-d'amour-©Atelier-Datcha

N’hésitez pas à m’envoyer les vôtres ! atelierdatcha@gmail.com

A vendredi prochain pour le dernier épisode !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :